A la présentation d’un nouveau projet immobilier à votre banquier, celui-ci va étudier de nombreux éléments qui lui permettront de se faire un avis et de valider ou refuser votre demande de crédit immobilier. Quels sont les critères lui permettant d’émettre un refus ?

La situation professionnelle

Point essentiel sur un dossier de crédit immobilier, la situation professionnelle des emprunteurs est scrutée de près. Votre dossier doit faire ressortir des revenus réguliers. Le CDI est le Graal, mais un intérimaire avec plus de 2 ans d’ancienneté sera également considéré comme un revenu régulier. Un dossier avec uniquement des CDD sera probablement refusé.

D’une manière générale, un dossier sans revenus réguliers se verra systématiquement refusé le prêt.

Le taux d’endettement

Celui ne doit pas dépasser 33% de vos revenus. Il est calculé en divisant vos charges de prêts par vos revenus. La règle n’a pas de valeur légale, mais elle est néanmoins suivie par toutes les banques qui considèrent qu’au dessus de ce taux, l’emprunteur prend un risque.

Il faut nuancer tout de même ce taux d’endettement. Sur les revenus aisés, il pourra être dépassé car le reste à vivre sera élevé.

Le reste à vivre

C’est une donnée essentielle pour l’accord ou le refus d’un dossier de crédit immobilier. Le reste à vivre est le montant qui vous reste après avoir réglé vos prêts mensuels. Si celui-ci est trop faible, la banque peut refuser le prêt. C’est le cas notamment sur les bas revenus. Un taux d’endettement sous les 33% ne suiffera pas nécessairement.

Le saut de charge

Définition du saut de charge ? Une différence trop élevée entre votre loyer actuel et votre futur crédit immobilier. Si vous n’arrivez pas à démontrer à la banque que vous arrivez à épargner chaque mois avec votre loyer actuel, celle-ci aura des doutes (à juste titre sûrement) sur votre capacité à rembourser votre futur emprunt !

La qualité de gestion de vos comptes bancaires

Souvent oublié pas les emprunteurs, un dossier de prêt immobilier est également étudié à travers la gestion de vos comptes. Les 3 derniers mois de relevés bancaires sont demandés par les banques. Ainsi, elles vérifient vos prêts en cours et l’existence de découverts. Les commissions d’interventions sont très néfastes pour un prêt immobilier.

Réussir son prêt immobilier

Afin d’éviter tout refus, votre courtier en crédit est là pour effectuer avec vous une étude de budget.