Les courtiers en prêt immobilier sont devenus aujourd’hui incontournables lorsque vous souhaitez acquérir un bien immobilier. Vos amis, votre famille, votre agent immobilier, votre notaire, chacun voudra vous recommander le sien. Cependant, comment faire la différence entre les courtiers ? Comment bien choisir son courtier ?

Les critères principaux pour faire le bon choix

La recommandation

Lorsque vous vous mettez à la recherche d’un courtier, il va s’en dire que votre choix pourra être guidé par vos proches qui auraient déjà fait appel à un courtier. Demandez donc à vos amis qui sont dans la même tranche d’âge que vous et qui ont donc eu potentiellement les mêmes projets que vous : Acheter ! Une recommandation est une bonne première base pour sélectionner un courtier, mais elle est loin d’être la seule !

La rencontre avec le courtier

En effet, rencontrer le courtier est primordial. Un courtier local, près de chez vous, connaîtra très bien ses partenaires bancaires et pourra vous conseiller au mieux. A l’inverse, un courtier en ligne ne pourra être aussi pertinent.

Le RDV avec le courtier vous permet également de juger de sa qualité grâce aux échanges que vous aurez et aux conseils qu’il saura vous apporter. Chaque dossier étant différent, le courtier devra apporter son expertise pour vous présenter les différentes possibilités offertes par votre profil (prêt à taux zéro ? eco-prêt à taux zéro ? prêt employeur ? autre prêts ? garantie ? montage ? etc…) mais également les contraintes (taux d’endettement élevé, mauvais relevés bancaires, manque d’épargne ou d’apport, budget trop important, etc…).

Les frais de courtage

Voilà un sujet qui intéresse tout le monde : Quel est le coût d’un courtier ? Afin d’y répondre, il faut différencier les 2 catégories de courtiers existant sur le marché : Les courtiers avec et les courtiers sans frais de courtage.

Comment le courtier est-il rémunéré ?

Avant toute chose, il faut comprendre comment le courtier est rémunéré sur un dossier. Il est avant tout payé par la banque vers laquelle il emmène le client (tous les courtiers en France sont payés par les banques). Cette rémunération n’est pas réglée par le client et n’est pas incluse dans son financement.

La plupart des courtiers sur le marché aujourd’hui prennent, en plus de cette commission bancaire, des frais de courtage auprès des clients. Ces frais s’ajoutent aux différents frais du projet immobilier des clients (frais d’agence, frais de notaire, frais de garantie, et donc, frais de courtage) et sont, eux, à payer par le client.

Le choix d’un courtier doit donc se faire également sur ce point qui est loin d’être un détail.

Crédicim a fait le choix de ne pas prendre de frais de courtage et délivre donc un service gratuit pour ses clients.